14 et 15 novembre 2018

En moins de deux ans, quatre textes importants novateurs en matière de transparence et de prévention des conflits d’intérêt dans la sphère publique se sont succédés devant le Parlement. Ils ont tous bénéficié d’un accueil favorable de la part des citoyens et d’un consensus des parlementaires, au moins sur l’esprit, si ce n’est toujours sur la lettre. Ils affichent tous l’ambition de restaurer la confiance des citoyens envers leurs élus, garante d’une stabilité démocratique indispensable au bon fonctionnement de nos institutions publiques.

Les fonctionnaires se voient également appelés à un comportement exemplaire et au respect des vertus de dignité, impartialité, intégrité et probité, principes désormais statutaires.

Le rappel des sanctions applicables laisse peu de doute sur la ferme volonté du législateur et des gouvernements successifs.

Les lois pour la confiance dans la vie politique, premiers textes de ce quinquennat, confirment et renforcent le changement d’ère. L’attente citoyenne est grande dans ce domaine.

Il semble aujourd’hui indispensable d’identifier les enjeux et conséquences de deux apports emblématiques de cette loi déontologique dont la mise en oeuvre par l’administration locale pourra être perçue comme un indicateur d’innovation et d’exigence.

Dans ce cadre, Arfos, cabinet conseil en politiques publiques, spécialisé dans les interventions auprès des collectivités locales, vous propose la formation :

RÉFÉRENT DÉONTOLOGIQUE, PROTECTION DES LANCEURS D’ALERTE

Enjeux et conséquences d’un nouveau cadre juridique pour les collectivités territoriales

Cette prestation s’appuie sur une expertise et un accompagnement technique afin de vous sensibiliser et de vous outiller dans la mise en application de ces nouvelles dispositions légales.

Pour recevoir le contenu détaillé de cette formation (sans engagement de votre part), merci de bien vouloir remplir cette fiche

ligne directe 02.31.43.41.32